Perspectives

Les cyberattaques et la haute direction : conseils pour la sécurité des cadres supérieurs à la maison

Posted by
Anne Marie Quinn
Perspectives

Les cyberattaques et la haute direction : conseils pour la sécurité des cadres supérieurs à la maison

Écrit par
Anne Marie Quinn

Les cyberattaques qui ciblent les cadres de haute direction sont bien réelles. En plus de présenter un risque important pour les cadres eux-mêmes, ces attaques constituent un danger considérable pour la réputation d’une entreprise compte tenu des informations sensibles qui la concernent, auxquelles ont accès les membres de la haute direction. Puisqu’un plus grand nombre de cadres supérieurs travaillent à l’extérieur du cadre de sécurité des réseaux de leur bureau lors de la pandémie de la COVID-19, le niveau de risque d’être victime d’une attaque ne fait qu’augmenter.  

Les cybercriminels bondissent sur cette occasion, prêts à aller bien loin pour se connecter au compte d’entreprise d’un membre de la haute direction d’une société ou au compte bancaire de celui-ci, et la plupart des cadres supérieurs travaillant maintenant à distance, la pandémie leur facilite les choses. Les renseignements obtenus auprès de sources aussi inoffensives que les cartes d’affaires virtuelles ou les photos Facebook peuvent être très utiles pour atteindre la propriété intellectuelle de l’entreprise, les données sensibles au sujet des clients ou encore de l’argent.

Les dirigeants principaux doivent se protéger et défendre leur entreprise contre ces attaques tandis qu’ils travaillent de la maison. Voici quelques conseils pratiques.

Sécurisez votre réseau et votre ordinateur de la maison

Utilisez des communications chiffrées et n’oubliez pas d’effectuer la mise à jour de vos logiciels de sécurité. N’ouvrez pas de fichiers, de pièces jointes ou de liens provenant de sources inconnues. Également, assurez-vous d’utiliser un réseau privé virtuel (VPN) – il est fort probable que votre réseau à la maison ne soit pas aussi sécurisé que celui du bureau et que votre modem de la maison soit une cible facile pour un criminel (surtout sile mot de passe du modem n’a jamais été modifié).

Sécurisez votre présence dans les médias sociaux

Les cyber-arnaques connaissant une hausse à l’ère de la COVID-19, ne partagez que vos renseignements personnels avec des sources vérifiables. Ne partagez pas d’informations en réponse à des demandes spontanées et faites attention à ce que vous partagez dans les médias sociaux. Créez des mots de passe uniques pour chacun de vos comptes et lorsque vous donnez accès aux médias sociaux à des employés qui publient du contenu en votre nom, partagez les données d’accès par téléphone et jamais par courriel ou par texto.

Sécurisez votre courriel

Cela est très important, puisque toutes les entreprises utilisent énormément le courriel durant la pandémie et certaines d’entre elles ont souffert en raison des protocoles plus souples. Même si c’est tentant, ne partagez pas de fichiers Excel ou autres documents qui contiennent un grand nombre de données sensibles. Utilisez tous les outils de sécurité disponibles et permis par votre plateforme courriel, tels que l’authentification à facteurs multiples. Ne conservez aucune information pouvant être utilisée pour compromettre la sécurité d’autres comptes dans vos boîtes de réception ou vos archives de courriel.

Prendre conscience de ces menaces peut vous aider à les contrôler et à atténuer l’impact sur la réputation que peut avoir le fait d’être la victime d’une cyberattaque ciblant la haute direction de votre entreprise.

Vous aimeriez obtenir d’autres conseils pour vos communications durant la période de rétablissement suivant la COVID-19? Consultez notre aide-mémoire aux communications COVID-19, qui pose une série de questions simples pour vous aider à déterminer quelles communications conviennent le mieux à votre marque aujourd’hui.

Les cyberattaques qui ciblent les cadres de haute direction sont bien réelles. En plus de présenter un risque important pour les cadres eux-mêmes, ces attaques constituent un danger considérable pour la réputation d’une entreprise compte tenu des informations sensibles qui la concernent, auxquelles ont accès les membres de la haute direction. Puisqu’un plus grand nombre de cadres supérieurs travaillent à l’extérieur du cadre de sécurité des réseaux de leur bureau lors de la pandémie de la COVID-19, le niveau de risque d’être victime d’une attaque ne fait qu’augmenter.  

Les cybercriminels bondissent sur cette occasion, prêts à aller bien loin pour se connecter au compte d’entreprise d’un membre de la haute direction d’une société ou au compte bancaire de celui-ci, et la plupart des cadres supérieurs travaillant maintenant à distance, la pandémie leur facilite les choses. Les renseignements obtenus auprès de sources aussi inoffensives que les cartes d’affaires virtuelles ou les photos Facebook peuvent être très utiles pour atteindre la propriété intellectuelle de l’entreprise, les données sensibles au sujet des clients ou encore de l’argent.

Les dirigeants principaux doivent se protéger et défendre leur entreprise contre ces attaques tandis qu’ils travaillent de la maison. Voici quelques conseils pratiques.

Sécurisez votre réseau et votre ordinateur de la maison

Utilisez des communications chiffrées et n’oubliez pas d’effectuer la mise à jour de vos logiciels de sécurité. N’ouvrez pas de fichiers, de pièces jointes ou de liens provenant de sources inconnues. Également, assurez-vous d’utiliser un réseau privé virtuel (VPN) – il est fort probable que votre réseau à la maison ne soit pas aussi sécurisé que celui du bureau et que votre modem de la maison soit une cible facile pour un criminel (surtout sile mot de passe du modem n’a jamais été modifié).

Sécurisez votre présence dans les médias sociaux

Les cyber-arnaques connaissant une hausse à l’ère de la COVID-19, ne partagez que vos renseignements personnels avec des sources vérifiables. Ne partagez pas d’informations en réponse à des demandes spontanées et faites attention à ce que vous partagez dans les médias sociaux. Créez des mots de passe uniques pour chacun de vos comptes et lorsque vous donnez accès aux médias sociaux à des employés qui publient du contenu en votre nom, partagez les données d’accès par téléphone et jamais par courriel ou par texto.

Sécurisez votre courriel

Cela est très important, puisque toutes les entreprises utilisent énormément le courriel durant la pandémie et certaines d’entre elles ont souffert en raison des protocoles plus souples. Même si c’est tentant, ne partagez pas de fichiers Excel ou autres documents qui contiennent un grand nombre de données sensibles. Utilisez tous les outils de sécurité disponibles et permis par votre plateforme courriel, tels que l’authentification à facteurs multiples. Ne conservez aucune information pouvant être utilisée pour compromettre la sécurité d’autres comptes dans vos boîtes de réception ou vos archives de courriel.

Prendre conscience de ces menaces peut vous aider à les contrôler et à atténuer l’impact sur la réputation que peut avoir le fait d’être la victime d’une cyberattaque ciblant la haute direction de votre entreprise.

Vous aimeriez obtenir d’autres conseils pour vos communications durant la période de rétablissement suivant la COVID-19? Consultez notre aide-mémoire aux communications COVID-19, qui pose une série de questions simples pour vous aider à déterminer quelles communications conviennent le mieux à votre marque aujourd’hui.

Anne Marie Quinn
Senior Vice President & Partner
Drawing on an extensive background in government, politics, public affairs and issues management, Anne Marie provides counsel across a variety of sectors, including financial services, real estate development, food manufacturing, information technology and municipal government. She excels at helping clients navigate the complex world of public policy and government in ways that build relationships and get results.
Anne Marie Quinn
Vice-présidente principale et associée
Mettant à profit une vaste expérience dans les milieux gouvernemental, politique, des affaires publiques et de la gestion d’enjeux, Anne Marie offre ses conseils dans une gamme de secteurs, y compris les services financiers, l’aménagement immobilier, la fabrication d’aliments, les technologies de l’information et l’administration municipale. Elle excelle en matière de soutien aux clients quand il est question d’aider ces derniers à s’orienter dans l’univers complexe de la politique publique et du gouvernement, afin d’établir des relations et d’obtenir des résultats.