Notre Travail

Les relations avec les influenceurs durant la pandémie

Posted by
Carolyn Wheatley
Notre Travail

Les relations avec les influenceurs durant la pandémie

Écrit par
Carolyn Wheatley

Alors que la COVID-19 a mis en pause des millions de carrières, le Canadien moyen ne pense sûrement pas aux influenceurs sociaux au Canada, qui risquent de perdre des centaines de milliers de dollars en partenariats de marque et publications commanditées pendant la pandémie.

Nous avons une pensée pour eux – particulièrement ceux qui œuvrent en tourisme ou en restauration – parce qu’ils ont travaillé pendant plusieurs années pour perfectionner leurs lignes de contenu et pour bâtir leur auditoire.

À FHR, nous entretenons d’étroites relations avec beaucoup d’influenceurs partout au pays parce que simplement, ils génèrent des résultats pour nos clients. Une récente étude démontre que 61 pour cent des consommateurs de 18 à 34 ans admettent que leurs décisions d’achat sont souvent influencées par les influenceurs numériques.

Le gouvernement finlandais a même reconnu leur impact et l’a mis à profit en utilisant les réseaux sociaux d’influenceurs pour communiquer l’importance d’aplanir la courbe.

Une influenceure avec qui nous collaborons fréquemment, Ania Bokiecka, partage aussi le message de « Restez à la maison ». Elle nous explique que même si beaucoup de ses clients américains lui ont donné leur accord pour produire du contenu centré sur le fait d’être à la maison, ses clients canadiens ont été beaucoup plus hésitants par peur d’avoir l’air insensible.

Ania n’est pas d’accord avec cette approche, parce que comme elle le résume bien, « tout le monde a besoin de distraction et consomme plus de contenu que jamais. »

Nous avons une pensée pour eux – particulièrement ceux qui œuvrent en tourisme ou en restauration – parce qu’ils ont travaillé pendant plusieurs années pour perfectionner leurs lignes de contenu et pour bâtir leur auditoire.

Comment votre marque doit-elle procéder avec les influenceurs? Voici huit étapes pour vous aider à prendre les bonnes décisions :

Le manuel de relations avec les influenceurs de FHR

  • Revoyez votre appel à l’action : Ne demandez pas à l’influenceur d’envoyer leurs abonnés en magasin, d’aller en magasin pour chercher leur produit préféré ou de parler d’une promotion en magasin. Faites-lui parvenir le matériel pour créer le contenu à la maison. Permettez-lui de publier du contenu à la hauteur de vos attentes avec un objectif d’engagement. Si les clicks demeurent la priorité, assurez-vous que vos influenceurs incluent un contexte de référence en plus de la suggestion de suivre un lien. L’influenceur vous permettra d’être utile dans un contexte à la maison, et non seulement pour promouvoir votre point de vente.
  • Faites preuve de patience avec vos influenceurs : Créer du contenu de la maison peut se révéler soudainement plus difficile. S’ils ont des enfants, ou n’ont plus accès à leur photographe habituel ou à leur équipe de production, la flexibilité est importante. Aussi, tenez compte des restrictions créatives possibles. Le contenu de l’influenceur pourrait devoir être photographié dans leur maison et offrir moins de diversité visuelle qu’à l’habitude. Planifiez les échéanciers en conséquence et faites preuve de flexibilité.  Considérez investir plus dans des « Instagram Stories » que des vidéos bien léchées sur YouTube pour l’instant.
  • Entretenez vos relations : Surprenez vos influenceurs pris à la maison avec un envoi qui les ravira. Ne leur demandez pas de publication en échange, mais faites-le pour démontrer que vous êtes à leur écoute et les soutenez. Pimentez le tout de créativité pour leur changer les idées.
  • Prenez le temps pour découvrir de nouveaux partenaires potentiels :  C’est possiblement plus temps que jamais d’utiliser les outils de veille sociales pour identifier les vrais amateurs de la marque qui ont de l’influence, particulièrement les nano et micro influenceurs. Il pourrait aussi être le temps d’identifier et d’activer des champions à l’interne ou des leaders d’opinion. Pensez au-delà de simples publications Instagram commanditées et considérez des opportunités plutôt organiques.
  • Préparez-vous à une hausse des relations avec les influenceurs au 3e trimestre : Les influenceurs seront avides de reprendre leurs activités. Soyez prêts au fait qu’ils vous contacteront pour vous présenter leurs capacités, leur auditoire et leurs idées de partenariat. Rapportez-vous aux filtres quantitatifs et qualitatifs de votre marque pour déterminer qui correspond le mieux à vos objectifs côté portée, pertinence et résonance. Ce n’est pas parce qu’un influenceur dit être un amateur de la marque et veut travailler avec vous que qu’ils sont un bon match, ou qu’ils ont de l’influence dans votre catégorie.
  • Fiez-vous au pouvoir de la collaboration : Un influenceur reconnu est le mieux placé pour connaître son auditoire, et ce qui leur parlera. Travaillez avec eux en les guidant avec un bon briefing créatif, et soyez réceptifs aux suggestions pour animer votre concept d’une façon qui plaira à leur auditoire.
  • Communiquez vos attentes clairement : Assurez-vous de communiquer si le travail se poursuivra plus tard, si l’entente doit être annulée ou si vous devez mettre le travail en pause pour l’instant. Compensez les influenceurs pour le temps et les efforts mis dans la création de contenu à date, même si la version finale n’a jamais été publiée. La valeur d’un influenceur ne repose pas qu’à la promotion, mais aussi à la création.
  • Repositionnez-vous si possible : Certains types de contenus performent bien en ce moment, comme le contenu éducatif/scientifique, le divertissement et l’humour, la force physique, la cuisine et les ressources utiles pour les gens qui n’ont pas l’habitude de passer autant de temps à la maison. Êtes-vous en mesure de revoir votre ligne éditoriale pour intégrer votre marque dans ces thèmes? Ceci pourrait vous permettre d’être encore plus pertinent

En suivant ces trucs et conseils, vous pouvez entretenir des relations positives avec les influenceurs importants tout en créant du contenu à valeur ajoutée, mais approprié pour votre auditoire.

Si votre organisation a besoin de soutien ou de conseils pendant cette période d’incertitude, voici un lien pour trouver les dernières nouvelles, observations et ressources liées à la COVID-19.

Alors que la COVID-19 a mis en pause des millions de carrières, le Canadien moyen ne pense sûrement pas aux influenceurs sociaux au Canada, qui risquent de perdre des centaines de milliers de dollars en partenariats de marque et publications commanditées pendant la pandémie.

Nous avons une pensée pour eux – particulièrement ceux qui œuvrent en tourisme ou en restauration – parce qu’ils ont travaillé pendant plusieurs années pour perfectionner leurs lignes de contenu et pour bâtir leur auditoire.

À FHR, nous entretenons d’étroites relations avec beaucoup d’influenceurs partout au pays parce que simplement, ils génèrent des résultats pour nos clients. Une récente étude démontre que 61 pour cent des consommateurs de 18 à 34 ans admettent que leurs décisions d’achat sont souvent influencées par les influenceurs numériques.

Le gouvernement finlandais a même reconnu leur impact et l’a mis à profit en utilisant les réseaux sociaux d’influenceurs pour communiquer l’importance d’aplanir la courbe.

Une influenceure avec qui nous collaborons fréquemment, Ania Bokiecka, partage aussi le message de « Restez à la maison ». Elle nous explique que même si beaucoup de ses clients américains lui ont donné leur accord pour produire du contenu centré sur le fait d’être à la maison, ses clients canadiens ont été beaucoup plus hésitants par peur d’avoir l’air insensible.

Ania n’est pas d’accord avec cette approche, parce que comme elle le résume bien, « tout le monde a besoin de distraction et consomme plus de contenu que jamais. »

Nous avons une pensée pour eux – particulièrement ceux qui œuvrent en tourisme ou en restauration – parce qu’ils ont travaillé pendant plusieurs années pour perfectionner leurs lignes de contenu et pour bâtir leur auditoire.

Comment votre marque doit-elle procéder avec les influenceurs? Voici huit étapes pour vous aider à prendre les bonnes décisions :

Le manuel de relations avec les influenceurs de FHR

  • Revoyez votre appel à l’action : Ne demandez pas à l’influenceur d’envoyer leurs abonnés en magasin, d’aller en magasin pour chercher leur produit préféré ou de parler d’une promotion en magasin. Faites-lui parvenir le matériel pour créer le contenu à la maison. Permettez-lui de publier du contenu à la hauteur de vos attentes avec un objectif d’engagement. Si les clicks demeurent la priorité, assurez-vous que vos influenceurs incluent un contexte de référence en plus de la suggestion de suivre un lien. L’influenceur vous permettra d’être utile dans un contexte à la maison, et non seulement pour promouvoir votre point de vente.
  • Faites preuve de patience avec vos influenceurs : Créer du contenu de la maison peut se révéler soudainement plus difficile. S’ils ont des enfants, ou n’ont plus accès à leur photographe habituel ou à leur équipe de production, la flexibilité est importante. Aussi, tenez compte des restrictions créatives possibles. Le contenu de l’influenceur pourrait devoir être photographié dans leur maison et offrir moins de diversité visuelle qu’à l’habitude. Planifiez les échéanciers en conséquence et faites preuve de flexibilité.  Considérez investir plus dans des « Instagram Stories » que des vidéos bien léchées sur YouTube pour l’instant.
  • Entretenez vos relations : Surprenez vos influenceurs pris à la maison avec un envoi qui les ravira. Ne leur demandez pas de publication en échange, mais faites-le pour démontrer que vous êtes à leur écoute et les soutenez. Pimentez le tout de créativité pour leur changer les idées.
  • Prenez le temps pour découvrir de nouveaux partenaires potentiels :  C’est possiblement plus temps que jamais d’utiliser les outils de veille sociales pour identifier les vrais amateurs de la marque qui ont de l’influence, particulièrement les nano et micro influenceurs. Il pourrait aussi être le temps d’identifier et d’activer des champions à l’interne ou des leaders d’opinion. Pensez au-delà de simples publications Instagram commanditées et considérez des opportunités plutôt organiques.
  • Préparez-vous à une hausse des relations avec les influenceurs au 3e trimestre : Les influenceurs seront avides de reprendre leurs activités. Soyez prêts au fait qu’ils vous contacteront pour vous présenter leurs capacités, leur auditoire et leurs idées de partenariat. Rapportez-vous aux filtres quantitatifs et qualitatifs de votre marque pour déterminer qui correspond le mieux à vos objectifs côté portée, pertinence et résonance. Ce n’est pas parce qu’un influenceur dit être un amateur de la marque et veut travailler avec vous que qu’ils sont un bon match, ou qu’ils ont de l’influence dans votre catégorie.
  • Fiez-vous au pouvoir de la collaboration : Un influenceur reconnu est le mieux placé pour connaître son auditoire, et ce qui leur parlera. Travaillez avec eux en les guidant avec un bon briefing créatif, et soyez réceptifs aux suggestions pour animer votre concept d’une façon qui plaira à leur auditoire.
  • Communiquez vos attentes clairement : Assurez-vous de communiquer si le travail se poursuivra plus tard, si l’entente doit être annulée ou si vous devez mettre le travail en pause pour l’instant. Compensez les influenceurs pour le temps et les efforts mis dans la création de contenu à date, même si la version finale n’a jamais été publiée. La valeur d’un influenceur ne repose pas qu’à la promotion, mais aussi à la création.
  • Repositionnez-vous si possible : Certains types de contenus performent bien en ce moment, comme le contenu éducatif/scientifique, le divertissement et l’humour, la force physique, la cuisine et les ressources utiles pour les gens qui n’ont pas l’habitude de passer autant de temps à la maison. Êtes-vous en mesure de revoir votre ligne éditoriale pour intégrer votre marque dans ces thèmes? Ceci pourrait vous permettre d’être encore plus pertinent

En suivant ces trucs et conseils, vous pouvez entretenir des relations positives avec les influenceurs importants tout en créant du contenu à valeur ajoutée, mais approprié pour votre auditoire.

Si votre organisation a besoin de soutien ou de conseils pendant cette période d’incertitude, voici un lien pour trouver les dernières nouvelles, observations et ressources liées à la COVID-19.

Carolyn Wheatley
Vice President
Carolyn is instrumental in leading strategic social, digital, and influencer-driven programs. She delivers strong results for a variety of clients across industries including finance, CPG and food. Her fluency in both French and English helps her to craft strategies and campaigns at both a local and national level.
Carolyn Wheatley
Vice-présidente
Carolyn joue un rôle déterminant dans la direction de programmes stratégiques sociaux et numériques, ainsi que de ceux qui reposent sur l’apport des influenceurs. Elle obtient d’excellents résultats pour une gamme de clients de diverses industries, y compris les finances, les biens emballés et le secteur alimentaire. Sa maîtrise du français et de l’anglais lui permet de concevoir des stratégies et des campagnes aux échelles locale et nationale.